extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd

Trentaine ordinaire

Petit journal extime d'un trentenaire ordinaire        

mardi 22 août 2006

Vacances en famille

Je fais juste un retour-éclair au bureau pour 4 jours et je repars pour 10 jours : juste le temps d'écluser les mails en attente (300 à lire, 30 à répondre) me faire mousser en réglant dénichant l'origine d'un problème en 2 minutes (mes collègues ont cherché pendant 3 heures hier après-midi).

Et je repars encore chez la famille : enfant de divorcés, je ne suis jamais parti en vacances tout seul avant mes 25 ans, les moitiés de vacances étant dévolues soit au paternel soit à la maman.
Comme en plus, mes parents ont refait leur vie, fondé des famille pas trop non dysfonctionnelles mais surtout habitent des maisons avec jardin, je n'hésite pas à leur balancer mon aînée à babysitter (et cette fois-ci, moi en pièce jointe - ma femme restant avec le petit dernier dont la crêche fonctionne).

Contrairement à (beaucoup) d'autres personnes, je n'ai aucun problème pour passer du temps chez mes parents et mes beaux-parents.
Comme en plus, je ne suis pas touriste (du temps et un bouquin me suffisent, si on rajoute en plus le soleil et de l'eau c'est parfait): ce style de vacances me va très bien.

Une pensée pour ceux qui ne jurent que par des vacances survoltées, qui en reviennent plus fatigués qu'en partant (généralement les mêmes qui le lundi te saoulent avec "t'as fait quoi ce week-end?"): je vous échange mon capital "destinations lointaines" contre votre capital "bonheur pantouflard".

Allez je vous quitte, il faut que je dépile mes mails avant d'aller donner du bonheur et de la fatigue à des grands-parents la semaine prochaine.


mercredi 16 août 2006

La honte du mois

Pour les vacances, nous nous sommes installés chez mes parents (le but étant bien entendu d'avoir des baby-sitters à demeure).

Ma mère dort dans la même chambre que le petit dernier (7 mois) pour s'en occuper le matin, que l'on puisse faire grasse matinée -mon père a été relégué dans une autre chambre le temps des vacances ;-)

Il y a quelques nuits, le petit s'est réveillé assez bruyamment vers 04h00 du mat, ma femme aveuglée guidée par ses instincts maternels est allé voir ce qui se passait.
Durant le laps de temps nécessaire à préparer et donner le biberon, ma mère a négligemment laissé tomber un "tiens, ta chemise de nuit est à l'envers depuis hier soir"
Légères rougeur et confusion de ma femme.

Et le lendemain, histoire d'enfoncer le clou:
"Tiens, tu as trouvé le temps de remettre ta chemise à l'endroit".


Elle est taquine ma maman ;-)

jeudi 10 août 2006

Tchou-tchou

15 jours à Saint-Malo (extra-muros) avec grands-parents (et surtout grand-mère) pour garder les enfants: de quoi ressourcer le couple en abusant des promenades en amoureux et des restaurants romantiques (en théorie).

En pratique entre les courses, les enfants malades, les nuages (si si il y a des nuages, juré craché) et la famille additionnelle, on a à peine eu le temps de faire 1 restaurant et 1 pub et 1 tour intra-muros (et pas en amoureux).

Ok, on n'est là que depuis 3 jours...
Ok, j'exagère : pour l'instant, cela se passe bien, je me suis même baigné.

Mais là n'est pas le sujet, le sujet c'est "Tchou-tchou":
car hier pour la 1ère fois de ma vie (et 15 ans que je viens au environs de Saint-Malo), j'ai fait avec ma femme et ma fille le petit train de Saint-Malo.

Je le recommande vivement, non pas pour la visite elle-même avec son lot d'explications, mais pour une raison simple, profonde, magnifique, universelle et miraculeuse:

c'est la 1ère fois que je passe intra-muros sans que ma femme ne s'arrête dans au minimum un magasin par rue!!