extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd extrait de mes bd

Trentaine ordinaire

Petit journal extime d'un trentenaire ordinaire        

mardi 29 décembre 2009

Réseaux pas sociaux

Narvic en a marre de Twitter.


Je suis un mâle trentenaire, (petit) cadre (presque) dynamique, orienté technologie.

A priori, je fais partie de la cible des réseaux sociaux mais non, rien à faire, je n'y arrive pas.

Il est vrai que justement je ne suis pas très sociable: je préfère manger avec mon PRS 300 qu'avec mes collègues,
mais tout de même cela m'interpelle que je ne me lance pas à fond comme mes collègues et néanmoins amis.

Facebook m'a intéressé le temps de moins de 10 "amis": à partir du moment où mon audience s'est composée de plusieurs groupe (famille proche, amis, voisin,...), je n'ai plus su quoi écrire qui intéresserait chacun.

Je suis inscrit à Twitter, j'ai 2 followers mais n'ai jamais commis ne serait-ce qu'un twit d'essai:
n'étant pas connecté en permanence, je perds la rapidité/spontanéité de Twitter et je n'y vois plus qu'une forme de blogging (mon blog est déjà assez asséché sans qu'en plus je me disperse).

J'ai tout bien rempli mon parcours scolaire et professionnel dans Copains d'Avant
mais n'ai jamais touché aux autres rubriques[1]
En fait je n'ai pas envie de recontacter mes anciens condisciples (à part une, ou deux -ou trois-, mais si vous le dîtes à ma femme, je vous tue, si jamais je suis encore en vie),
c'est juste que je suis curieux et que je trouve légitime de donner les informations que j'aimerais trouver dans les autres fiches (je m'en fiche de leur dernier film visionné ou de leur dernières vacances!!!).




Pour moi, le blog est indémodable, merci de me lire


Notes

[1] quand je pense qu'il y a des gens qui cochent "Ma vie est moins réussie que je ne le pensais" et/ou "je cherche à changer d'employeur"

lundi 6 avril 2009

Le twitter du boulanger

Depuis le temps que j'en parlais, que pour moi, c'était le principal (voire le seul) intérêt de Twitter.

Le twitter du boulanger via Korben

jeudi 5 février 2009

C'est clair, je suis devenu un vieux con

1er mercredi du mois, les grands-parents sont à la maison et peuvent babysitter
donc Paris-Carnet (je n'y étais pas allé depuis juillet 2008).

Toujours le même mal aux tripes avant de rentrer, mon léger trac habituel.
Je commande une bière et force une place à une tablée (la seule?) déjà bien remplie.
Arriver à vaincre ma timidité est l'un des bénéfices que j'ai tirés des Paris-Carnet –il y a 2 ans jamais je n'aurais jamais osé faire cela [1].

J'ai passé d'agréables moments avec des personnes dont je n'ai pas retenu les prénoms[2].
Mention spéciale tout de même à Kerdekel qui m'a donné un des ptérodactyles en papier qu'elle s'amusait à confectionner ce soir-là (en plus, elle m'a dit qu'elle me lisait).

N'empêche que je suis me suis senti en décalage (j'ai par exemple mis plusieurs phrases à comprendre que "parler à quelqu'un" était en fait "tchater avec quelqu'un"),
un peu comme Charlie dans Des fleurs pour Algernon qui prend plaisir aux terrasses de café car il y écoute les conversations des étudiant volubiles.


J'ai aussi été surpris du plaisir que j'ai ressenti en rentrant à la maison, 22h30 les enfants n'étaient pas couchés (les grands-parents sont complètement bouffés!!!) et j'ai pu m'en occuper.

Rahhh, je suis devenu un vieux con, je préfère les conversations avec du gamin dedans (même si c'est pour s'en plaindre, qu'on était mieux sans) à la place d'histoires qui tournent autour des (jeunes) célibataires, je veux des histoires de boulot et pas des anecdotes de soirées…


Notes

[1] Mon 1er Paris-Carnet a duré seulement quelques secondes, j'ai effectué un demi-tour devant l'établissement.

[2] ni les blogs, en fait on parle assez peu de blog à Paris-Carnet

jeudi 10 juillet 2008

Etude du Buzz

Récupéré chez Cleanettte.

Le widget ci-dessous (un ensemble de lignes de codes à recopier dans le billet) permet de suivre l'évolution d'une information dans la blogalaxie.
Cela ne donnera qu'un exemple, car l'information se diffuse différemment suivant la nature même de l'information (La libération de Bétancourt, les photos du nouvel Iphone et la sodomisation des cadres via une loi ne se retrouvent pas du tout sur les mêmes blogs).

Mais bon, j'aime bien les scientifiques et si je peux les aider pour pas grand chose, surtout en cette période de vacances (d'ailleurs un peu dommage de faire ce test quand la blogalaxie est moribonde)

Pour le récupérer sur vote blog, cliquez sur le bouton "Spread it" en bas à gauche (si cela vient du CNRS, pourquoi c'est écrit en anglais?)

lundi 16 juin 2008

Les nouveaux billets par mail!

Tout nouveau tout sur ce blog, la possibilité d'être informés par mail des nouveaux billets. (merci Feedburner).

Il suffit de cliquer sur ce lien ou de se servir de la boîte d'inscription dans la colonne de gauche.

lundi 11 février 2008

Paris Carnet 55

Allez hop, 1er mercredi du mois, Paris Carnet

19h45, sortie du métro Couronnes, toujours une petite pointe d'inquiétude avant d'arriver au bar de rendez-vous (Assassin) (Mais qu'est-ce que je fiche là à aller parler avec de presque parfaits inconnus? Vais-je reconnaître quelqu'un? Et surtout, va t-on me reconnaître?)

Tiens c'est bâché sur le trottoir: un bon point de plus pour la loi anti-tabac, les bistrotiers ont peut-être eu des frais mais au moins on est à l'abri du vent sur ces terrasses aménagées.

Je rentre et coup de chance, une figure connue me sourit de suite: Chondre.
J'avance vers sa tablée, en face de lui Ron, à l'autre bout de la table, Bénédicte (et 2 autres que je ne (re)connais pas).

Ron et Chondre sont (comme d'hab) en train de faire des messes basses; sans égards pour leur conversation privée, je chope une chaise et m'assois entre eux. La conversation dévie (reste?) à un niveau acceptable pour moi (approximativement entre les genoux et le nombril).

Migration de la tablée vers un emplacement plus grand: bizarre, normalement il y a peu de places de libres, pas grand monde à ce 55ème Paris Carnet!

Chondre et (surtout) Ron ont fait rien qu'à m'embêter, mon côté lampion (visage rouge de chez rouge) s'est donc manifesté plusieurs fois (même que Bénédicte, elle en a rigolé).

Sinon vous savez que je ne suis pas trop du tout physionomiste?
En avisant un beau gars grisonnant au comptoir, je me remémore que Luciole a marié exactement ce genre de type (grand, mince, propre sur lui, un peu prof de philosophie dont ses étudiantes tombent amoureuses).
Je profite d'un refill de bière pour lui demander s'il est bien le mari de Luciole afin de lui passer le bonjour: dénégation de sa part et totale loose pour moi ;-(
Bloqué de honte j'ai fui la conversation, même si j'ai cru enregistrer qu'il s'agissait en fait du frère (aîné) du mari de Luciole (finalement je ne serais pas tombé trop loin).

J'ai aussi gavé plusieurs personnes avec "les fil rss qui devraient être en intégralité dans le billet" –d'ailleurs pitié, n'allez pas chez overblog, l'option est payante, et cela me prive donc de beaucoup de blogs.

A part cela, j'ai passé la majorité de cette agréable soirée en compagnie de Pousse manette
mais aussi parlé à MrPeer, Garfieldd, Pascal, un petit nouveau Mika (et d'autres dont je n'ai pas noté le nom).

Toujours à cette tablée, une personne un peu trop éloignée pour que je lui parle Franck Paul: certaines personnes ont des gueules de guik, lui il exsude de la compétence, bizarre comme ressenti; 2 fois que je passe un Paris-Carnet à sa table, 2 fois que je n'ose pas lui parler tellement je suis impressionné.

Vous me direz, mais pourquoi vas-tu à ces réunions Paris-Carnet?
C'est un mélange de changer des soirées passées à coucher les enfants, de curiosité (mettre un visage sur certains blogueurs), d'égo (entendre en live que son blog est apprécié connu fait toujours plaisir),…
Et aussi pour moi, un défi: un endroit où je me force à dépasser ma timidité naturelle.

Autre bilan positif, j'ai réussi à m'arrêter à 3 bières. [1].




Notes

[1] A force de tests, j'ai compris qu'à la 4ème bière, ma vessie passait à une contenance de 20 minutes seulement: pas assez pour rentrer chez moi sans pisser dans la rue

lundi 19 novembre 2007

Historique des bannières

Pas une vraie chaîne aujourd'hui, les grèves me bouffant 1 à 2h de travail par jour, je commence à être un peu à la bourre.

En fait, ce billet est récapitulatif des différents liens que j'ai intégrés à mon blog à travers les saisons (et même les années maintenant)

-----------------------------------------

Je soutiens Garfieldd

logo de soutien

Parce que la peine est maximale,
la faute non avérée
Garfieldd en bon membre du corps enseignant
nous donne une leçon d'histoire
en réincarnation de Dreyfus


-----------------------------------------

Passe moi ton livre!!!
Recommandé par des Influenceurs.
-----------------------------------------

FIBG

Ne pète pas plus haut que ton cul et ne fais pas trop chier tes voisins, ils sont peut-être moins cons que toi.

lundi 29 octobre 2007

Free me saoule

Vous avez remarqué l'interruption des programmes sur ce blog cette semaine?

Encore une fois, FREE a fait preuve de despotisme: sans message d'alerte (peut-être sur les newsgroups mais bon ce n'est pas du tout dans mes lectures quotidiennes), ils ont bloqués mon site pour des raisons que je trouve futiles.
La fois précédente, c'était en juin pour les statistiques (comme si des données statistiques en mode texte prenaient énormément de place par rapport à des images!!!)
cette fois ci c'est pour la lutte contre le spam.

(Ajout) Je me suis fait cramé le chapeau dans les commentaires: on me dit que les outils statistiques plombent la bande passante et que là Free n'avait pas tort de proscrire.


Votre page personnelle a été suspendue pour la/les raisons suivantes:
Base mysql polluée par du spam.
Nous avons renomé l'une de vos tables mysql.
Mettre en place des mesures de protection contre le spam.
Ce bloquage consitue un avertissement. Afin de retrouver l'accès à votre page personnelle, vous devez vous engager à corriger les points cités ci-dessus au plus vite.



Je me dis, zut j'ai eu une attaque cette semaine et cela a gonflé ma taille des commentaires mis de côté par spamclear.
Tu parles: 70 malheureux spams mis de côté m'ont valu cette mise à l'index de Free ;-(

Bref j'ai dû me connecter à l'interface Free pour demander la réactivation de mon site (attendre 24h), puis dans l'administration de la base sql pour renommer dc_comment_SPAM (renommé par Free) en sa valeur initiale dc_comment.

Et puis aussi je place spamclear en mode "suppression automatique" pour ne garder aucun spam dans la base ;-(

(ajout) je me suis baladé un peu sur la toile et effectivement les techniciens de chez Free utiliseraient un programme qui scanne les bases et remonte tout spam.
La solution pour eux:
creation de comptes validés par email + captcha + applis a jour
juste de quoi empêcher les quelques commentaires ;-(

mardi 18 septembre 2007

Blogroll dynamique

Ma blogroll étant assez fournie, j'ai décidé de la sortir de ma page d'accueil.

Plutôt que de me prendre 10 minutes à créer une page html simple, je vais tout simplement en faire un billet.

Cette blogroll est dynamique (et est donc l'exacte réplique de ce qui est dans mon aggrégateur).

Je sais, comme cela on dirait que cela fait trop, mais il y a beaucoup de liens morts et je n'ai pas les moyens techniques de les extirper massivement.

|Edit d'octobre 2009|: Newsgator ayant déclaré forfait, je suis passsé à Google Reader.



dimanche 9 septembre 2007

Redirection du blog

Le blog a changé d'adresse, il est passé à http://ordinairetrentaine.free.fr/.

La redirection est automatique grâce à un fichier .htaccess placé à la racine comprenant la ligne suivante
Redirect permanent / http://ordinairetrentaine.free.fr/

Je vous rappelle le pourquoi de ce changement d'adresse: mon site est blacklisté par ma firme, je passe donc à un nouvel URL en espérant n'être pas retrouvé aussitôt (je compte sur vous, il faut que je reste peu fréquenté).

|Ajout| J'en profite pour rereredire que je n'ai pas non plus accès aux sites dont l'url contient le mot "blog" (soit tous les blogspot, overblog, canalblog, ...),
que personnellement je ne lis les blogs que via aggrégateur interposé,
et que donc je n'aggrège pas les fils rss qui ne prennent pas en compte l'intégralité des billets.

|2ème Ajout| Arrg, j'ai oublié un truc dans dl'implémentation de Spamclear, je vais me faire spamer toute la journée ;-(

|3ème ajout| Du boulot j’ai accès à mon aggrégateur, qui lui-même à accès aux sites, j’arrive donc à récupérer les fil rss (le texte, pas les photos) même si je n'ai pas accès aux sites eux-même directement.

jeudi 2 août 2007

Paris-Carnet 49eme

Rendez-vous au O'cantina, c'est juste à côté de la rue Montgallet: je me force à arriver après 19h30 pour m'éviter les risques d'achats impulsifs.

Je passe par le pont qui surplombe le jardin de Reuilly, bout de verdure bien ensoleillé à ce moment.

Beaucoup de personnes en phase de sieste/bronzage, quelques-unes même en maillot de bain (et au moins une allongée sur le ventre en monokini), un trentenaire grand sec musclé torse-nu en train d'effectuer des séries de mouvements d'art martial...
(ajout) phot du mec précité chez Domahom

Un arbre opère une vengeance mesquine sur la sale race polluante des humains en ne bougeant pas lorsque qu'un enfant de 2/3 ans perd son équilibre et vient embrasser littéralement la nature si douce normalement mais qui peut se montrer dure quelquefois (le pauvre gamin est tombé face contre tronc, tellement sonné qu'il a mis plusieurs secondes avant de se mettre à pleurer).


J'arrive au O'cantina vers 19h45, me commande une bière et m'installe dans un groupe d'une huitaine de personnes: j'en reconnaîts quelques-uns des précédents Paris-Carnet (mais ne sais pas mettre de nom dessus).
Dans la demi-heure, je vois arriver (dans le désordre) Chondre, Mel'O'Dye, Ron, Denys, Embruns, Luciole

Lors de mon refill de bière (putain 6euros les 50cl quand même), au lieu de me rasseoir je me balade un peu, avise par exemple un tonneau de décoration avec plein de badges Firefox dessus (apportés par Kerdekel je crois), laisse parler mon côté TOC en les mettant tous à l'endroit (zut, j'ai paumé celui que j'avais pris).

Après m'être incrusté dans plusieurs petits groupes, je finis par m'asseoir à une table de 4 personnes dont Embruns (ben oui, une place libre à côté du capitaine, cela ne se rate pas).
Après quelques minutes, je subodore que la probabilité que la dame en face soit Veuve Tarquine est assez élevée (effectivement c'était bien elle).

A mon interrogation sur le 4ème, mon voisin Bertrand carte-postale-suédoise écarquille les yeux en se demandant intérieurement d'où je débarque et me répond gentiment comme au simplet du coin (ok, il n'a pas faux non plus): ben Versac.
(c'est à ce moment que je me suis évanoui)

Bref un soirée sympathique que je n'ai pas vu passer.

Mais bon, j'en suis ressorti avec une pointe de déception: mon moral était aussi bon en début qu'en fin de soirée alors que normalement je ressors en meilleur état que je ne suis arrivé.
Paris-Carnet est une sortie qui me change du enfant-boulot-enfant, or comme la fonction "Parent" a été envoyée en stage ces dernières semaines à Saint-Malo, je n'avais pas de moral à remonter.

Ceci-dit, entre une soirée dans un bar et une soirée à préparer les valises, le choix n'a pas été difficile!
(vous avez vu l'habile transition pour dire que vendredi c'est vacances?)


lundi 16 juillet 2007

Paris-carnet-48-bis

Je ne pense pas que beaucoup d'entre vous l'aient vu mais suite à mon billet sur le Paris-Carnet 48, j'ai reçu des commentaires pertinents dont je voudrais développer la réponse en (longs) billets.

Vu que Kozlika et Pablo ont pris le temps de commenter et de revenir (en vain jusqu'à maintenant, désolé j'ai peu accès ces temps-ci à mon ordinateur, et encore moins à mon blog), j'ai voulu répondre convenablement, soit en billet plutôt qu'en commentaire.

Je pense faire une réponse en 2 parties: déjà faire une explication de texte de mon billet, ensuite répondre point par point à leurs commentaires.

Je vous préviens de suite cela ne va pas être clair: je suis en train d'essayer de migrer mon site avec 2 litres de bière dans le foie et en même temps de faire le compte-rendu de Paris Carnet 48ème.

Préambule où l'auteur précise qu'il a pris l'écriture de ce billet par dessus la jambe: ce n'est pas une tentative d'excuse ou de justification (puique l'auteur ne sait pas encore ce qu'il va écrire), c'est un fait.

Arrivée tranquille vers les 19h40, je vais direct au bar pour commander sans dire bonjour à personne (une dizaine de personnes en terrasse ont une tête de carnetistes) un petit sourire tout de même à quelqu'un qui ressemble à Goon.

Introduction du sujet: présentation du Paris-Carnet.

De retour avec ma bière, effectivement c'est bien Goon, il montre son gros appareil (photo).

Tentative pathétique d'humour beauf ou humour pathétique d'un beauf?

Je m'installe, je ne comprends rien des pseudos de mes voisins, pas grave ils sont sympathiques. Pas loin, il y a Fauvette, je suis ravi de mettre un visage sur ce charmant pseudo et blog. Un coup de pluie, on se bouge pour s'installer à l'intérieur, ça papote toujours autant c'est agréable.

Clairement l'auteur est un lâche ou du moins un lèche-cul, il n'écrit que des gentillesses.

Il y a même une demoiselle, décoletté et soutif apparent, que de mon temps on aurait qualifié d'indécent mais qui maintenant est seulement "agréable à regarder" qui s'installe à côté de nous (en passant, je me prends un coup de vieux, c'est joli à regarder certes, mais cela ne me fait rien du tout, snifff)

Ah ah, en plus de sa veulerie, l'auteur est un voyeur
Malgré sa veulerie, l'auteur écrit à demi-mot qu'il est choqué de la mode d'aujourd'hui.

Allez, je change d'air: je m'incruste auprès de Ron et Chondre. Alors ces 2 là qui se disent bloguent monogames, je n'en crois pas un mot: je me suis retrouvé dans le sketch les "Salopes" des Inconnus: à chaque paire de fesses(masculines) qui passent, les commentaires fusent (et je me refuse de les transcrire). Saoulés d'être avec un hétéro, ils me laissent tomber pour soit-disant aller bouffer un kebab, ben voyons ;-) Je prends une 3ème bière et je trouve une autre conversation: résultat du bac, c'était mieux avant, service militaire... Je joue le rôle du vieux con à merveille (un peut trop à mon goût d'ailleurs).

On retrouve la nostalgie de l'auteur pour ses jeunes années (en même temps qu'une faute d'orthographe à "peu" qui hérisse les gencives, grrrr...)

Une adorable conversation privée et intime avec Luciole dont vous serez privés, bandes de pervers voyeur.

Toujours cette propension à la lèche
En passant, la conversation a tourné un moment sur un commentaire totalement irréfléchi et idiot que j'avais fait sur le blog de Luciole il y a bien 18 mois -comme quoi quand on est goujat, malheureusement on le traîne à vie ;-(

Je me la pète je suis un vieux routard des blogs face au blog-puceau Richard Ying, qui en profite pour me bluffer avec son Mac Power-Book sublime (franchement, moi qui ne connait rien aux portables c'est classe).

Tiens, l'auteur aurait-il un ego (médioce peut-être mais un ego tout de même)?

Pour finir en beauté, je converse avec Melodye et Traou.

Mais ce n'est pas possible d'être un lêche-cul pareil: je récapitule "sympathiques; ravi; charmant; agréable; adorable; bluffer; sublime; classe; beauté " on se croirait chez les bisounours.

Alors ce sont 2 dames d'un âge respectable

L'auteur ne posséde pas de dictionnaire de synonymes, cherche rapidement une expression contraire à demoiselle
Bon ben il y a dame mais dames tout court cela fait un peu léger, allez hop on va mettre âge respectable et en plus dans respectable il y a respect, merde ça ira bien j'ai envie d'aller me coucher (mouais, ben en fait ça n'a pas du tout été ;-(

que l'âge il serait un tout petit peu moins respectable, je penserais à moi en terme non pas en homme marié, mais en futur célibataire

Là l'auteur cafouille grave avec une phase, qui bien que syntaxiquement correcte, est assez sommaire du point de vue compréhensibilité:
On se souvient dans les phrase précédentes que l'auteur est nostalgique, il se transpose alors en arrière oubliant dans sa phase de s'inclure lui aussi dans le retour temporel (le con: il a créé un blougou à sens giratoire inversé et s'en ait donc pris plein la gueule, ouille bobo )


Moralité: Comme le répète les profs ad nauseam, ne baclez pas vos conclusions, c'est là-dessus que l'on quitte votre copie.


2ème moralité: Un blog est public, réfléchissez-y à 2 fois avant d'y mettre des choses sur des gens connus.


jeudi 5 juillet 2007

paris-carnet

Je vous préviens de suite cela ne va pas être clair: je suis en train d'essayer de migrer mon site avec 2 litres de bière dans le foie et en même temps de faire le compte-rendu de Paris Carnet 48ème.

Arrivée tranquille vers les 19h40, je vais direct au bar pour commander sans dire bonjour à personne (une dizaine de personnes en terrasse ont une tête de carnetistes) un petit sourire tout de même à quelqu'un qui ressemble à Goon.

De retour avec ma bière, effectivement c'est bien Goon, il montre son gros appareil (photo).
Je m'installe, je ne comprends rien des pseudos de mes voisins, pas grave ils sont sympathiques.
Pas loin, il y a Fauvette, je suis ravi de mettre un visage sur ce charmant pseudo et blog.

Un coup de pluie, on se bouge pour s'installer à l'intérieur, ça papote toujours autant c'est agréable.
Il y a même une demoiselle, décoletté et soutif apparent, que de mon temps on aurait qualifié d'indécent mais qui maintenant est seulement "agréable à regarder" qui s'installe à côté de nous (en passant, je me prends un coup de vieux, c'est joli à regarder certes, mais cela ne me fait rien du tout, snifff)

Allez, je change d'air: je m'incruste auprès de Ron et Chondre.
Alors ces 2 là qui se disent bloguent monogames, je n'en crois pas un mot: je me suis retrouvé dans le sketch les "Salopes" des Inconnus: à chaque paire de fesses(masculines) qui passent, les commentaires fusent (et je me refuse de les transcrire).

Saoulés d'être avec un hétéro, ils me laissent tomber pour soit-disant aller bouffer un kebab, ben voyons ;-)

Je prends une 3ème bière et je trouve une autre conversation: résultat du bac, c'était mieux avant, service militaire...
Je joue le rôle du vieux con à merveille (un peu trop à mon goût d'ailleurs).

Une adorable conversation privée et intime avec Luciole dont vous serez privés, bandes de pervers voyeur.

Je me la pète je suis un vieux routard des blogs face au blog-puceau Richard Ying,
qui en profite pour me bluffer avec son Mac Power-Book sublime (franchement, moi qui ne connait rien aux portables c'est classe).

Pour finir en beauté, je converse avec Melodye et (Anonyme1).
Alors ce sont 2 dames d'un âge respectable, que l'âge il serait un tout petit peu moins respectable, je penserais à moi en terme non pas en homme marié, mais en futur célibataire (modification suite aux problèmes syntaxiques et de compréhension) que j'aimerais bien revenir quelques années plus tôt et être célibataire.


2 suites rajoutées ici et ici

mardi 3 juillet 2007

argggggg

Je bosse tranquille ma matinée, vers les 13h00, je me dis "et si j'allais pondre un petit billet pour me changer les idées".

Pouf, j'ouvre IE, favoris,... et pafffffffffffffffffff!





Ce site n'est actuellement pas référencé parmi les accès disponibles à partir de votre poste de travail.
Toutefois, si vous avez besoin de vous connecter à ce site pour des raisons professionnelles, vous pouvez effectuer une demande d'accès.....






Fais chier, faut que je pense à migrer vers un autre site maintenant, en espérant qu'il ne me retrouve pas trop vite...

Sinon personne ne connait des employés de sociétés de sous-traitance de blacklistage, juste une ligne à enlever d'une liste, ça doit être possible, non?

jeudi 21 juin 2007

Interruption

Désolé de l'interruption de programme.

Le temps de comprendre que c'était volontaire de la part de FREE,
De demander la réactivation,
Que la réactivation se fasse...


Votre page personnelle a été suspendue pour la/les raisons suivantes:

Nous n'acceptons pas de statistiques/historiques web sur base de données. Nous avons détruit une de vos tables mysql.

Ce bloquage constitue un avertissement. Afin de retrouver l'accès à votre page personnelle, vous devez vous engager à corriger les points cités ci-dessus au plus vite.


Plus qu'à comprendre et à enlever ce truc de statistiques/historiques que j'ai quelque part.
Quelqu'un a une idée? Personnellement le seul truc de statistiques que j'ai, c'est Spongestats, c'est ça qui gêne Free?